RPG. Magazine

Le Magazine du Jeu de Rôle Console, PC et Sur Table.
 
AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  GalerieGalerie  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  ConnexionConnexion  
anipassion.com
Partagez | 
 

 L'affaire Rule of Rose : du nazisme ordinaire ?

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2, 3, 4  Suivant
AuteurMessage
Skywilly
Rédacteur du Magazine
Rédacteur du Magazine


Masculin
Nombre de messages : 5769
Age : 32
Localisation : Nancy
Date d'inscription : 12/10/2005

Feuille de personnage
LEVEL: 40
HP:
4000/4000  (4000/4000)
Profession: Maîtres d’Armes

MessageSujet: L'affaire Rule of Rose : du nazisme ordinaire ?   Mer 29 Nov - 5:15



C'est en tout cas ce qu'affirme un député dont vous allez vite entendre parler sur notre blog. Je vous laisse découvrir les articles en questions (L'information ici et la réponse de Khay la) et c'est ici que nous en débattrons comme des grands. Smile

_________________

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Magally
Les C(t)hoeurs. Ouais, c'est nul.
Les C(t)hoeurs. Ouais, c'est nul.


Féminin
Nombre de messages : 1342
Age : 34
Localisation : Dijon
Date d'inscription : 12/10/2005

Feuille de personnage
LEVEL: 1
HP:
100/200  (100/200)
Profession: Aventurière

MessageSujet: Re: L'affaire Rule of Rose : du nazisme ordinaire ?   Mer 29 Nov - 9:02

J'ai lu l'intégralité de l'interview que Khay a retranscrite sur le site et comment dire .... je suis écoeurée !

Je ne sais pas trop d'où ils l'ont sorti celui-là mais franchement faudrait qu'il pense sérieusement à tout ce que ses propos impliquent !

Je crois qu'un des trucs qui m'a le plus révoltés, c'est quand il dit que même les parents s'amusent à jouer à des jeux video atrocement violents et que donc forcément, ce sont de très mauvais parents et qu'il ne faut pas s'étonner que des gamins aient accès à ce genre de jeux ... !!

Quant à son utilisation du mot nazisme, c'est du grand n'importe quoi !!

Je ne vais pas m'étendre trop pour le moment mais j'ai du mal à croire qu'on puisse diffuser ça à la télé. En fait, non, je ne suis pas surprise, juste écoeurée !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Antekrist
Gars (fille) qui sait bien lire
Gars (fille) qui sait bien lire


Masculin
Nombre de messages : 170
Age : 34
Date d'inscription : 29/08/2006

Feuille de personnage
LEVEL: 1
HP:
100/200  (100/200)
Profession: Paysan

MessageSujet: Re: L'affaire Rule of Rose : du nazisme ordinaire ?   Mer 29 Nov - 11:11

En dehors du fait que ce politicard en mousse ( bob2 )ne sait visiblement pas parler (en dehors de ce qu'a relevé Khay, on peut lui trouver un lexique bien peu soutenu qui ne colle pas à un discours politique), il est inquiétant de constater que l'on a affaire à un dialogue de sourds, où les hommes politiques semblent "ligués" à la seule fin de détruire ce jeu, et par là même offrir aux yeux du public une réputation malsaine dont l'industrie du JV n'avait vraiment pas besoin.
De plus, et là ce ne sont que mes convictions personnelles, je ne serais pas surpris que ce monsieur soit un proche collaborateur (le terme est de mise) de monsieur N.S. ( scratch oh, ben de kiki parle, lui?), tant ceci ressemble à un début de campagne proche de celui de 2002, à savoir basé sur la volonté de faire peur aux gens.
J'en terminerai sur mon opinion, qui est que ce genre de discours relève ,lui , du nazisme, ou tout du moins d'une chasse aux sorcières telle qu'on en avait plus vu en France depuis l'Inquisition.

Un dernier mot, Khay, si jamais tu as besoin de gens dans tes démarches procédurières (je ne sais pas trop comment ça se passe dans ces cas là), je veux bien me porter partie civile, ou quoi que ce soit d'autre...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Khayrhalt
Rédac' chef du Mag
Rédac' chef du Mag


Masculin
Nombre de messages : 5555
Age : 38
Localisation : Dijon.
Date d'inscription : 11/10/2005

Feuille de personnage
LEVEL: 50
HP:
9999/9999  (9999/9999)
Profession: Boss de Fin

MessageSujet: Re: L'affaire Rule of Rose : du nazisme ordinaire ?   Mer 29 Nov - 14:11

Merci pour vos avis, j'espérais ne pas m'être emporté et apparemment c'est le cas. Ouf.

Le député Depierre a accepté une interview, je passe aujourd'hui à sa permanence pour régler les détails. Vraiment très pro sur ce coup, le député, j'apprécie. Ce mec n'est pas idiot. Il m'a dit avoir été très surpris des propos de monsieur Luca, par ailleurs... L'affaire continuera ici, je ne laisse pas tomber. C'est même devenu mon leitmotiv depuis deux jours.

Je vous mets le mail que je lui ai envoyé et celui que j'ai reçu :

Message original de Khay a écrit:

Bonjour monsieur le député. Je me présente : Gérald Mercey, rédacteur en chef du magazine "RPG.", magazine spécialisé dans les jeux vidéo, paraissant nationalement et étant rédigé majoritairement à Dijon.
Je me permets de vous écrire suite au mini-"boom médiatique" faisant écho à vos opinions sur le jeu "Rule of Rose" et son interdiction proposée par vous. Evidemment, certaines personnes de ma connaissance [SniperZwolf et Dark Inquisitor] vous ont déjà fait part de leur indignation, et vous leur avez répondu très simplement, ce que j'ai apprécié.
Par contre, votre confrère Le député Lionnel Luca a traité de "nazi" le jeu "Rule of Rose" sur LCI, et a dit complètement n'importe quoi... Comme apparemment vous avez largement plus de sens commun que cet individu, je me permet de solliciter une interview afin de mettre définitivement les choses à plat, que vous puissiez vous exprimer et que nous, de la communauté des joueurs passionnés, nous puissions également vous exposer nos pensées.
Car nous en avons, malgré ce que semble supposer monsieur Luca. Vous trouverez son interview incroyablement démagogique ici :

http://tf1.lci.fr/infos/high-tech/0,,3360677,00-lionnel-luca-face-jeu-rule-rose-.html

En espérant que vous acceptiez ma requête, bien à vous.

PS : étant de Dijon, je suppose qu'il doit être possible d'organiser cette interview (si vous l'acceptez) où vous voulez, et n'importe quand, sans passer par une secrétaire qui mettra ce dossier en attente. beaucoup de jeunes veulent comprendre pourquoi on les traite de nazis alors qu'ils ne font que jouer à des jeux vidéos qui n'ont même pas de barillet.


La réponse :

Citation :


Cher Monsieur

Je suis très surpris des propos qui semblent avoir été tenu par mon collègue Lionnel Luca. Cela m’étonne beaucoup.
Comme je l’ai expliqué à de nombreuses reprises, il ne s’agit pas de tout interdire, ni de revenir aux heures sombres de la censure. Concernant le jeu précité, la Commission européenne (qui était l’une de nos sources caution) en a fait le 15 novembre denrier sur Europe 1 une description très alarmiste, en exigeant le retrait de ce jeu. Il n’y a effectivement pas d’appel direct au viol dans ce jeu mais reconnaissez que l’ambiance et les sévices infligés y sont très malsains.

1. Notre objectif est d’ouvrir le débat sur la montée en puissance de la violence dans les jeux vidéos mais plus largement dans les films, à la télé...Il ne s’agit pas d’interdire pour interdire mais d’alerter l’opinion, les parents, sur ce que l’on donne à voir à nos enfants et à nos ados. Cela commence d’ailleurs dès le plus jeune âge avec les dessins animés très violents...

Le débat est lancé c’est une bonne chose je cr’ois.

Il ne s’agit pas d’interdire tous les jeux vidéos mais ceux qui incitent directement à des actes barbares et au crime...cela reste beaucoup de possibilité de se divertir. En quoi les jeux non violents seraient-ils moins intéressants que les autres ?

2- Il s’agit de responsabiliser toute la chaîne des acteurs : les éditeurs et créateurs (en ce sens le SELL a un rôle majeur à jouer); les distributeurs ; mais aussi les parents et d'une manière générale les adultes intervenant dans l'éducation des enfants

3- la plupart des gens font bien la différence entre virtuel et réel mais pour un seul cas de dérapage, cela vaut le coup de susciter le débat

4- l'amendement a peu de chance (on touche à la liberté de création) mais doit-on tout tolérer au nom de ce principe ? C'est l'éternel débat.

5- Faire de ce débat une question politique et électoraliste n’est pas raisonnable; nous sommes face à un véritable problème; celui de l’explosion de la violence.


Je suis bien entendu d’accord pour vous rencontrer et répondre à vos questions.
Vous pouvez prendre l’attache de Stéphanie MARQUAND à mon bureau dijonnais au xx xx xx xx xx ou me transmettre par mail vos disponibilités.
Je suis à votre disposition.
Je reste à votre disposition.
Bernard DEPIERRE
Député de Côte-d'Or


Voilà, la balle est dans leur camp. Je vais aller glaner mon rendez-vous, et en attendant je vous sollicite pour QUE VOUS PUISSIEZ POSER VOS QUESTIONS AU DEPUTE TOUT A FAIT DEMOCRATIQUEMENT.

Alors c'est simple : vous mettez vos questions au Député en message ci-dessous. facile. Et par pitié pas de conneries, pas de vieille gaudriole. Là, c'est assez sérieux pour que je me mobilise... donc par pitié ne déconnez pas. Merci

_________________


Dernière édition par le Mer 29 Nov - 14:43, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.rpgmagazine.fr
fredoumacaille
Gars (fille) qui sait bien lire
Gars (fille) qui sait bien lire


Masculin
Nombre de messages : 174
Age : 41
Localisation : Sous une jupe
Date d'inscription : 10/05/2006

Feuille de personnage
LEVEL: 1
HP:
100/100  (100/100)
Profession: Paysan

MessageSujet: Re: L'affaire Rule of Rose : du nazisme ordinaire ?   Mer 29 Nov - 14:37

que dire à un député ?
juste une question : je suis d'accord pour qu'il y ait un organisme chargé de déterminer un "âge minimum" pour jouer à un jeu, mais ne pourrait-il pas y avoir un seul organisme chargé de cela, INDEPENDANT et contrôlé par l'état.
Et si un jeu est interdit aux moins de 18 ans, et bien qu'il soit interdit de vente aux moins de 18 ans, si on veut regarder une boucherie, on le peut lorsqu'on est majeur non, j'arrive bien à regarder Jean-Pierre Pernault moi (cet apparté n'est pas à rapporter bien sûr).
En tout cas merci de ta réactivité Khay, et tire ça au clair calmement, sauf si...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Tryskel
Laid Ktoeur. C'est un truc chinois.
Laid Ktoeur. C'est un truc chinois.


Masculin
Nombre de messages : 1857
Age : 32
Localisation : Breizh !!!
Date d'inscription : 06/04/2006

Feuille de personnage
LEVEL: 1
HP:
100/100  (100/100)
Profession: Voleur

MessageSujet: Re: L'affaire Rule of Rose : du nazisme ordinaire ?   Mer 29 Nov - 15:47

Une question : Y aurait-il moyen de faire entrer les limites d'âges fixées par le PEGI dans la loi, en obligeant les vendeurs à demander les cartes d'identité par exemple, pour les jeux jugés 18+ ?

J'ai aussi la forte impression qu'ils n'ont pas conscience que le jeu vidéo ne concerne pas que les enfants, il serait bien de présenter ça, chiffres à l'appui (je me souviens que la part des possesseurs de PS2 d'environ 30 ans était conséquente, mais impossible de retrouver le chiffre exact...)

Autrement, e seul point de sa réponse qui me dérange : pour les dessins animés très violents, on n'en est plus aux erreurs de programmation d'AB Productions par contre...
Mais je crois qu'on est un peu tombé dans son jeu (ou alors il se ratrappe) : dans sa réponse, il énonce que son but était de provoquer des réactions et un débat...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Khayrhalt
Rédac' chef du Mag
Rédac' chef du Mag


Masculin
Nombre de messages : 5555
Age : 38
Localisation : Dijon.
Date d'inscription : 11/10/2005

Feuille de personnage
LEVEL: 50
HP:
9999/9999  (9999/9999)
Profession: Boss de Fin

MessageSujet: Re: L'affaire Rule of Rose : du nazisme ordinaire ?   Mer 29 Nov - 16:08

Voilà les chiffres : http://permanent.nouvelobs.com/multimedia/20061117.OBS9599.html

et oui, je vais en parler Smile

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.rpgmagazine.fr
Antekrist
Gars (fille) qui sait bien lire
Gars (fille) qui sait bien lire


Masculin
Nombre de messages : 170
Age : 34
Date d'inscription : 29/08/2006

Feuille de personnage
LEVEL: 1
HP:
100/200  (100/200)
Profession: Paysan

MessageSujet: Re: L'affaire Rule of Rose : du nazisme ordinaire ?   Mer 29 Nov - 16:15

Peut-il mettre quelque chose en place pour que l'éditeur (505 games, c'est ça?) puisse avoir un droit de réponse?
Ou faire un démenti?
...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
schtroumpf
Ami(e) de la Famille
Ami(e) de la Famille


Masculin
Nombre de messages : 489
Age : 44
Localisation : un lapiland désaffecté
Date d'inscription : 28/02/2006

Feuille de personnage
LEVEL: 1
HP:
100/100  (100/100)
Profession: Paysan

MessageSujet: Re: L'affaire Rule of Rose : du nazisme ordinaire ?   Mer 29 Nov - 18:11

Dans le fond (du trou...) on retrouve les mêmes caricatures qu' ICI avec je cite : "Dans le jeu vidéo violent, les êtres malformés sont assimilés aux méchants. Il n’y a d’ailleurs aucune négociation ou dialogue possible : l’alien (c’est à dire le différent) doit être tué immédiatement avant qu’il ne vous descende ! C’est l’essence même du racisme" Putain de raccourçi magnifique ça, ou encore : "Les personnages féminins sont caricaturaux, les héros sont tous beaux, forts et virils. Ce machisme tient au genre violent qui attire beaucoup plus les garçons que les filles" et là je pleure... Arghhh ... nous sommes des bêtes immondes suppots de satan ... Suspect
Bon je veux bien admettre que l'abus est dangereux (comme tout d'ailleurs non d'une pipe), surtout pour les plus jeunes (désolé tongue ) et que, une fatigue visuelle, de la nervosité excessive ou mêmes des vertiges peuvent être du à la "consommation" abusive de matériaux vidéoludiques (putain pour un peu j'ai l'impression de parler de drogue dure drunken scratch ) et dans certain cas extrêmes des crises d'épilepsie ont été réellement constaté ... Mais pour le reste ...difficultés relationnelles, ruptures de communication, addiction cela ne concerne le plus souvent que des personnes prédisposé sans repères familiaux fiables ... Merde si 3+, 7+, 12+, 16+ et 18+ accompagnés des pictogrammes violence, gros mots (à Mdr soit dit en passant), peur, sexe, drogue et racisme ne suffisent plus alors qu'est ce que l'on attend pour lancer une vaste campagne de sensibilisation des parents qui sont visiblement des débiles profonds ... et foutre la paix à ceux qui se décarcassent pour nous divertir ???... Question

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://ff4.guide.free.fr/main.php?page=accueil
underwood
Gars (fille) qui sait bien lire
Gars (fille) qui sait bien lire


Masculin
Nombre de messages : 138
Age : 26
Localisation : Sur ton clavier
Date d'inscription : 03/07/2006

MessageSujet: Re: L'affaire Rule of Rose : du nazisme ordinaire ?   Mer 29 Nov - 18:20

un exces de politique et de mensonge peut aussi provoquer une liquefaction du cerveau regarderz segolene royal et sarkosy :p
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Khayrhalt
Rédac' chef du Mag
Rédac' chef du Mag


Masculin
Nombre de messages : 5555
Age : 38
Localisation : Dijon.
Date d'inscription : 11/10/2005

Feuille de personnage
LEVEL: 50
HP:
9999/9999  (9999/9999)
Profession: Boss de Fin

MessageSujet: Re: L'affaire Rule of Rose : du nazisme ordinaire ?   Mer 29 Nov - 18:32

J'AI DEALE UNE INTERVIEW AVEC MONSIEUR LE DEPUTE DEPIERRE VENDREDI EN DEBUT D'APRES MIDI.

SI VOUS AVEZ DES QUESTIONS JE DOIS LES AVOIR AVANT CE SOIR 4 HEURES DU MATIN.

Postez-les ici, je ferai le reste.


Bougeons-nous le cul, par pitié !

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.rpgmagazine.fr
schtroumpf
Ami(e) de la Famille
Ami(e) de la Famille


Masculin
Nombre de messages : 489
Age : 44
Localisation : un lapiland désaffecté
Date d'inscription : 28/02/2006

Feuille de personnage
LEVEL: 1
HP:
100/100  (100/100)
Profession: Paysan

MessageSujet: Re: L'affaire Rule of Rose : du nazisme ordinaire ?   Mer 29 Nov - 18:48

Citation :
Il n’y a effectivement pas d’appel direct au viol dans ce jeu mais reconnaissez que l’ambiance et les sévices infligés y sont très malsains.
L'ambiance peut-être mais le fond ??

Citation :
Notre objectif est d’ouvrir le débat sur la montée en puissance de la violence dans les jeux vidéos mais plus largement dans les films, à la télé...
A la demande de qui ?? Qui a demandé un débat où les seuls qui s'expriment sont ceux qui ne jouent pas ?? Et pourquoi a-t'on l'impression que les films et la télé sont beaucoup moins visés ?? Serait-ce de l'art alors que les jeux n'en serait pas ??

Citation :
En quoi les jeux non violents seraient-ils moins intéressants que les autres ?
D'où il sort cette affirmation péremptoire ? Personne n'a jamais dit une connerie pareille ?? si ?

Citation :
2- Il s’agit de responsabiliser toute la chaîne des acteurs : les éditeurs et créateurs (en ce sens le SELL a un rôle majeur à jouer); les distributeurs ; mais aussi les parents et d'une manière générale les adultes intervenant dans l'éducation des enfants
On ne responsabilise personne en interdisant vin diou ?? Il ne le sait vraiment pas ??

Citation :
3- la plupart des gens font bien la différence entre virtuel et réel mais pour un seul cas de dérapage, cela vaut le coup de susciter le débat
Pour un seul dérapage, Monsieur on peut peut-être faire une enquête plus poussée pour déterminer les responsabilités, non ???

Citation :
4- l'amendement a peu de chance (on touche à la liberté de création) mais doit-on tout tolérer au nom de ce principe ? C'est l'éternel débat.
c'est pas un débat, c'est pas discutable, c'est juste la liberté mais passons... on va pas refaire la révolution ... à moins ?

Citation :
5- Faire de ce débat une question politique et électoraliste n’est pas raisonnable; nous sommes face à un véritable problème; celui de l’explosion de la violence.
Magnifique raccourçi Monsieur le Député, mais si je comprends bien cette violence dont vous parlez ne serait que le fruit des jeux violents ?? Vous n'avez vraiment trouvez que ça ??


Bon je reconnais, je suis juge et partisant et pas très pertinent mais lui aussi faut dire... Suspect

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://ff4.guide.free.fr/main.php?page=accueil
Mc_kzimir
Lake Theur. Aux States.
Lake Theur. Aux States.


Masculin
Nombre de messages : 253
Age : 66
Date d'inscription : 28/11/2005

MessageSujet: Re: L'affaire Rule of Rose : du nazisme ordinaire ?   Mer 29 Nov - 19:28

Voila la reponse de votre cher députer a un gars de JV.com

Citation :
J´ai écrit hier soir au député il ma répondu avec un copié/collé
que voici, il revoit un peu ça position et rejette la faute sur le Vice-Président de la Commission européenne:

"Un message/une question est adressée à Monsieur le Député depuis son site Internet:

Elle vient de Mr/Mme: Bxxxxx xxxxxn
Habitant: 15 rue du pxxxxx xxxn, 8xxxx La fxxxx sur mer

Sa remarque/question:
Bonsoir, Comme de nombreuses personnes je suis tombé sur votre article concernant la violence dans les jeux video et plus précisément sur ce passage: "Le but du jeu incarne un sadisme et une perversion inacceptables : il s’agit de violer dans les plus horribles conditions une petite fille puis de la torturer avant de la tuer dans la pire des souffrances. Celui qui aura fait preuve de l’ignominie la plus infâme, la plus répugnante, "remporte la partie"." A partir de là je me suis posé une question: Comment ce peut-il qu´une personne ayant ce niveau de responsabilité puisse être autant en dehors de la réalité? Deux réponse possible, vous avez été manipulé ou vous avez sciemment menti. Car oui ce paragraphe est un tissus de mensonge ni plus ni moins. En effet jamais Jennifer l´héroïne du jeu qu´incarne le joueur (ou la joueuse) ne viole ni ne torture qui que ce soit. 505GameStreet le fameux "éditeur nettement moins scrupuleux" serait tout à fait en droit de réclamer des réparations... Je pense sincérement que vous avez été très mal renseigné, je vous conseille vivement de vous faire votre propre opinion en lisant ce test:
http://www.jeuxvideo.com/[...]le-of-rose-test.htm Et encore mieux de vous procurer le jeu en question et d´y jouer de bout en bout. Je pense que c´est la moindre des choses à faire avant d´attaquer aussi durement un jeu. Sur ce, je vous souhaite une bonne soirée monsieur le député.
Son email:
sxxxxxxxxxxxx.com,


Cher Monsieur

Vos remarques me sont très précieuses. Elles permettent de faire avancer le débat.
Concernant le jeu que vous citez, la description qui en a été faite par M. Fratini, Vice-Président de la Commission européenne qui en a d’ailleurs demandé l’interdiction, (c’était l’une de nos sources d’ailleurs), était sans doute excessive puisqu’il n’y a pas d’appel direct au viol... Reconnaissez tout de même que l’univers de ce jeu et sévices qu’il comporte sont malsain.
Ceci dit, il ne faut pas tout amalgamer. Bien sûr que certains jeux sont de véritables petits chefs d’oeuvre. La question à se poser est seulement : peut-on et doit-on tout tolérer au nom du principe de création et de liberté d’expression? Le PEGI a un rôle à jouer tout comme le SELL, le syndicat des éditeurs de jeux vidéos. Si l’ensemble de nos réglementation étaient suivies d’effets et si chacun prenait ses responsabilités, nous serions sans doute moins immergés dans ce contexte violent permanent. Mais je reste persuadé que c’est un leurre de croire que la mention interdit aux moins de 16 ou 18 suffit à protéger les plus jeunes.

1- Notre objectif est d’ouvrir le débat sur la montée en puissance de la violence dans les jeux vidéos mais plus largement dans les films, à la télé...Il ne s’agit pas d’interdire pour interdire mais d’alerter l’opinion, les parents, sur ce que l’on donne à voir à nos enfants et à nos ados. Cela commence d’ailleurs dès le plus jeune âge avec les dessins animés très violents...

Il ne s’agit pas d’interdire tous les jeux vidéos mais ceux qui incitent directement à des actes barbares et au crime...cela reste beaucoup de possibilité de se divertir. En quoi les jeux non violents seraient-ils moins intéressants que les autres ? Pourquoi doit-on chercher la violence aujourd’hui pour s’amuser avec un jeu vidéo ? Est-ce normal?

2- Il s’agit de responsabiliser toute la chaîne des acteurs : les éditeurs et créateurs (en ce sens le SELL a un rôle majeur à jouer); les distributeurs ; mais aussi les parents et d´une manière générale les adultes intervenant dans l´éducation des enfants

3- la plupart des gens font bien la différence entre virtuel et réel mais pour un seul cas de dérapage, cela vaut le coup de susciter le débat

4- l´amendement a peu de chance (on touche à la liberté de création) mais doit-on tout tolérer au nom de ce principe ? C´est l´éternel débat.

5- Faire de ce débat une question politique et électoraliste n’est pas raisonnable; nous sommes face à un véritable problème; celui de l’explosion de la violence.

Je reste à votre disposition.
Bernard DEPIERRE
Député de Côte-d´Or"

Laughing
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
David
Membre de MangeTonPad TV
Membre de MangeTonPad TV


Masculin
Nombre de messages : 1280
Age : 31
Localisation : Devant mon PC quand je suis sur le forum
Date d'inscription : 12/10/2005

Feuille de personnage
LEVEL: 1
HP:
0/0  (0/0)
Profession: Chieur

MessageSujet: Re: L'affaire Rule of Rose : du nazisme ordinaire ?   Mer 29 Nov - 19:36

+1 pour la question de Tryskel : Une question : Y aurait-il moyen de faire entrer les limites d'âges fixées par le PEGI dans la loi, en obligeant les vendeurs à demander les cartes d'identité par exemple, pour les jeux jugés 18+ ?


Question : l'envoi de tracts explicatif des normes PEGI aux parents, ou la diffusion de programmes pour sensibiliser le rôle parental est-il envisageable ?

Le fait est qu'aujourd'hui presque n'importe quel gamin peut acheter des jeux "interdits" pour son âge. Le rôle du vendeur est de vérifier l'âge, et celui des parents d'expliquer à l'enfant pourquoi il y a des limitations, qu'est-ce qui est bien ou mal, et de faire jouer leur autorité si besoin est (sur mineurs).


Tien par contre, dernière question : pensez-vous vraiment qu'un jeu, un film, ou n'importe quel autre média peut pousser au crime ? Ne pensez-vous pas que ça ne pourrait être, dans d'extrêmes cas, que des "éléments déclencheurs" à un mal que l'individu à en lui naturellement ?

_________________


Et on recrute !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.mangetonpad.com/
fil_razorback
Les C(t)hoeurs. Ouais, c'est nul.
Les C(t)hoeurs. Ouais, c'est nul.


Masculin
Nombre de messages : 1459
Age : 26
Localisation : Paris, France
Date d'inscription : 19/02/2006

Feuille de personnage
LEVEL: 1
HP:
100/200  (100/200)
Profession: Paysan

MessageSujet: Re: L'affaire Rule of Rose : du nazisme ordinaire ?   Mer 29 Nov - 19:51

Je doute de la pertinence de ma question, surtout par rapport à ce qui a déjà été dit mais je me lance tout de même :

Pourquoi existe-t-il un tel débat sur la violence dans les jeux-vidéos, et la violence qu'elle suscite, alors que cette violence est bien plus présente et plus crue au cinéma ou à la télévision.
Les jeux très violents ou malsains sont marginaux et minoritaires : combien de de Pikmin pour un Rule Of Rose ?
A cela s'ajoute le probleme de la "pornographie" : personne n'est choqué de voir de jeunes enfants suivre les ébats de James Bond (entre deux scenes de violence, torture, attentats...) alors que l'on montre du doigt le sexe dans les jeux-videos. J'aimerai bien savoir si les jeux qui ont reçu le label PEGI "sexe" égalent la dimension (toute relative) pornographique de James Bond. Soit dit en passant, les jeux videos estampillés James Bond sont déconseilles aux moins de 12 voire 16 ans, contrairement aux films qui sont, eux, tous publics.
Que personne ne s'y trompe, je ne tiens pas à critiquer James Bond (loin de là) mais je tiens juste à souligner l'INEXISTENCE du débat sur la violence dans le domaine du cinéma et de la télévision alors qu'il serait bien plus justifié que celui sur la violence dans les jeux videos.
Si le débat est injustifié au cinéma, alors il l'est aussi pour les jeux videos.
Si le débat est justifié pour les jeux videos, alors il l'est bien plus pour le cinéma.


EDIT stupide : et tout le monde sait qu'Hitler était fan de counter strike =)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.lesforges.org
Le Sarazin
Tout(e) jeune lecteur(trice)
Tout(e) jeune lecteur(trice)


Masculin
Nombre de messages : 49
Age : 31
Localisation : Toulouse
Date d'inscription : 04/06/2006

Feuille de personnage
LEVEL: 1
HP:
100/200  (100/200)
Profession: Paysan

MessageSujet: Re: L'affaire Rule of Rose : du nazisme ordinaire ?   Mer 29 Nov - 20:00

Petite interrogation au député:qu'est-ce que vous appelez un jeu violent?
Histoire de cadrer la chose...
Je veux dire, si on tire la chose par les cheveux, un final fantasy est violent vu qu'il y a de la baston, kingdom hearts , metal gear solid aussi...
Là je parle surtout des rpg: en effet, dans la plupart de ces jeux, l'objectif ,'est-il pas de sauver le monde?
De plus, la plupart des rpg mettent en exergue des valeurs positives comme le courage, l'amitié, la rédemption,etc...
Vous en pensez quoi vous autres?(désolé si c'est HS...)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
fil_razorback
Les C(t)hoeurs. Ouais, c'est nul.
Les C(t)hoeurs. Ouais, c'est nul.


Masculin
Nombre de messages : 1459
Age : 26
Localisation : Paris, France
Date d'inscription : 19/02/2006

Feuille de personnage
LEVEL: 1
HP:
100/200  (100/200)
Profession: Paysan

MessageSujet: Re: L'affaire Rule of Rose : du nazisme ordinaire ?   Mer 29 Nov - 20:18

Je pense que tu marques un bon point mais dans le cas présent, je pense qu'on s'attaque plus aux FPS et aux Surival Horrors...sans oublier les GTA like.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.lesforges.org
Tryskel
Laid Ktoeur. C'est un truc chinois.
Laid Ktoeur. C'est un truc chinois.


Masculin
Nombre de messages : 1857
Age : 32
Localisation : Breizh !!!
Date d'inscription : 06/04/2006

Feuille de personnage
LEVEL: 1
HP:
100/100  (100/100)
Profession: Voleur

MessageSujet: Re: L'affaire Rule of Rose : du nazisme ordinaire ?   Mer 29 Nov - 20:49

Pour rejoindre Schtroumpf, je me demande aussi pourquoi il y a un tel débat sur l' "ambiance" de Rule of Rose, destiné à un public adulte, alors que le fond de Canis Canem Edit, destiné à un public plus jeune, me semble plus inquiétant (je cite JV.com : "le héros sera un élève de la Bullworth Academy, tête de turc ayant décidé de se révolter dans la violence contre ses professeurs et camarades.").
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Khayrhalt
Rédac' chef du Mag
Rédac' chef du Mag


Masculin
Nombre de messages : 5555
Age : 38
Localisation : Dijon.
Date d'inscription : 11/10/2005

Feuille de personnage
LEVEL: 50
HP:
9999/9999  (9999/9999)
Profession: Boss de Fin

MessageSujet: Re: L'affaire Rule of Rose : du nazisme ordinaire ?   Mer 29 Nov - 20:50

Voilà un morceau choisi de l'amendement proposé par Monsieur depierre en personne :


Citation :
L’action du jeu Rules of Rose se situe dans un pensionnat anglais dans les années 1930. Le but du jeu incarne un sadisme et une perversion inacceptables : il s’agit de violer dans les plus horribles conditions une petite fille puis de la torturer avant de la tuer dans la pire des souffrances. Celui qui aura fait preuve de l’ignominie la plus infâme, la plus répugnante, remporte la partie.

100% faux. Genre Rule of Rose est un jeu où on compte les points entre joueurs. On touche le fond. Je me demande ce qu'il va répondre à ça.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.rpgmagazine.fr
Tryskel
Laid Ktoeur. C'est un truc chinois.
Laid Ktoeur. C'est un truc chinois.


Masculin
Nombre de messages : 1857
Age : 32
Localisation : Breizh !!!
Date d'inscription : 06/04/2006

Feuille de personnage
LEVEL: 1
HP:
100/100  (100/100)
Profession: Voleur

MessageSujet: Re: L'affaire Rule of Rose : du nazisme ordinaire ?   Mer 29 Nov - 20:55

Que ce sera M. Luca qui aura écrit ça ? ^^
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Mwarf
Ami(e) de la Famille
Ami(e) de la Famille


Masculin
Nombre de messages : 1653
Age : 32
Localisation : Pouzauges
Date d'inscription : 12/10/2005

Feuille de personnage
LEVEL: 1
HP:
200/300  (200/300)
Profession: Paysan

MessageSujet: Re: L'affaire Rule of Rose : du nazisme ordinaire ?   Mer 29 Nov - 21:11

Mais comment se fait-il que les politiciens qui font la guerre aux jeux
video sont invariablement des gens qui n'ont jamais joué à un jeu de
leur vie ? Comment peut-on prétendre prendre des directives dans un
domaine où l'on n'a pas la moindre compétence ?



Sinon j'aimerais savoir quelle position adopte M. Depierre par rapport
aux propos de M. Luca... Un élu peut-il balancer du "nazi" ) tout bout
de champ, dénigrer une communauté entière en se basant sur rien du
tout, et s'en tirer comme ça youpi ?



Pour rejoindre un peu tout le monde, on a déjà le système PEGI qui nous
dit ce qui est bien et ce qui est mal, à partir de là interdire
purement et simplement relève de la privation du droit d'expression. Ou
alors on nous prend vraiment pour des cons incapables de faire la
différence entre réel et virtuel. Remarque, c'est pas avec ce que le
service publique nous passe à la télé que ça va s'arranger (encore que
ne regardant pas la TV, je suis pas très bien placé pour dire ça). De
plus, "la plupart des gens font bien la différence entre virtuel et
réel mais
pour un seul cas de dérapage, cela vaut le coup de susciter le débat",
ça me semble pas très pertinent. Parce que ce n'est pas réellement un
débat qui est sucité. Ou alors il n'est pas amené de la plus saine des
façons (raconter n'importe quoi sur un jeu auquel on n'a pas joué, et
le taxer de nazi, je vois pas trop en quoi ça va ouvrir un joli
débat...).

D'autant que des serial killer formés par des jeux video, c'est pas
monnaie courrante. Et quand bien même ça le serait, la vraie question
qu'il faudrait se poser c'est : pourquoi le jeu influence-t-il 1
individu sur 1 million ? N'y aurait-il pas un (ou plusieurs) autres
facteurs ? Parce que si vraiment le jeu video était dangereux, au vu
des millions de FPS, GTA-like et Survival Horror (et j'en passe) qui se
sont vendus, on devrait tous être mort... Moralité, comme ça a été dit,
le jeu vidéo peut à la rigueur être accusé d'être un déclencheur, mais
en aucun cas une cause du problème. Et s'attaquer aux causes (sociale,
familiales, que sais-je ?) serait peut-être un tantinet plus
intelligent... (ça me rappelle une sordide hostoire de karsher, cette
manie de faire du médiatique en s'évertuant à ne pas cibler les vrais
problèmes...)



Bref, bon courage pour cette interview, Khay, j'espère que de part et
d'autres l'écoute sera présente, et que ce ne sera pas une discussion
de sourds...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
David
Membre de MangeTonPad TV
Membre de MangeTonPad TV


Masculin
Nombre de messages : 1280
Age : 31
Localisation : Devant mon PC quand je suis sur le forum
Date d'inscription : 12/10/2005

Feuille de personnage
LEVEL: 1
HP:
0/0  (0/0)
Profession: Chieur

MessageSujet: Re: L'affaire Rule of Rose : du nazisme ordinaire ?   Mer 29 Nov - 23:16

Citation :
3- la plupart des gens font bien la différence entre virtuel et réel mais pour un seul cas de dérapage, cela vaut le coup de susciter le débat

D'autant plus en ne se basant que sur UN jeu, ou un pourcentage MINIME de jeux. En gros on prend UN jeu, et UN type qui le digère mal, et on fait passer ça pour une réalité ordinaire.

Les généralisations n'ont rien de bon.

_________________


Et on recrute !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.mangetonpad.com/
Zénon
Tout(e) jeune lecteur(trice)
Tout(e) jeune lecteur(trice)


Nombre de messages : 22
Localisation : Dijon
Date d'inscription : 22/05/2006

MessageSujet: Re: L'affaire Rule of Rose : du nazisme ordinaire ?   Jeu 30 Nov - 2:25

J'aimerais beaucoup demander à monsieur le député et même aux Familles de France ou encore à toute autre engeance réactionnaire du même type, s'ils considèrent le jeu vidéo comme un art.

En effet, si l'on part de ce principe simple (et si on l'accepte), le débat pourrait enfin s'orienter vers des horizons plus logiques. J'veux pas faire mon philosophe à la mors moi le noeud, mais l'art est sensé être une représentation du réel qu'il soit abstrait ou non et, par ce fait tout simple, l'art ne peut influencer le réel. A part évidemment les 0,0001% d'abrutis qui ne comprennent rien et qui passent à l'acte. Mais en même temps, leurs agissements auraient très bien pu être déclenchés par la vue d'un chien qui pisse ou d'une boîte de ravioli.

Il serait agréable, aussi, que ces joyeux polémiqueurs politiques prennent conscience qu'on fait étudier à leurs chères têtes blondes du Racine au collège. Et là, les viols, rapts, incestes, meurtres sont légion. "Oui mais attention, s'offusque Monsieur le préfet, Racine c'est de l'aaaart!" Et de lui rétorquer : "Joue, ne serait-ce que vingt minutes, à Silent Hill ou à shadow of the Colossus, et tu verras que le le jeu vidéo peut très bien supporter lui aussi de véritables chefs-d'oeuvres".

C'est Mathieu Kassowitz qui disait que toute société a les films qu'elle mérite. Certes le jeu vidéo est quelquefois violent, mais à qui la faute? Il ne l'invente pas, il ne la crée pas, il ne la cueille pas à un arbre. Suffit de regarder par sa fenêtre. On a que les jeux que l'on mérite et l'art est là pour sublimer cette putain de violence, pour nous permettre de mieux la reconnaître en nous. Et là où le jeu est formidable, à l'instar des livres et de quelques films, c'est qu'il nous laisse le choix, il ne nous prend pas pour des cons, il ne nous dogmatise pas, il nous RESPONSABILISE.

Le jeu, monsieur le député, confond loisir et expression artistique. Il a ontologiquement les défauts et les qualités de tout plaisir ludique à notre époque. Dans certain cas : il est mercantile, bas, gratuit, lénifiant. Dans d'autres cas, il est rare, subtil, pédagogique, purgateur, voire salvateur... Comme tout chose en ce monde, il faut apprendre à le connaître, savoir éviter ses mauvais avatars et savoir apprécier ses perles comme il le faut.

Et pour finir je voudrais aussi demander à notre député s'il trouve vraiment que nous vivons dans une époque violente. Qu'il relise Barthes ou Eco et il verra que nous sommes dans une civilisation de l'image et donc, la violence est plus visible mais elle n'est en aucun cas plus importante. Au contraire, malgré toutes les saloperies de ces cinquantes dernières années et leurs millions de morts, nous sommes-historiquement parlant- dans une période d'intense accalmie et de relative tranquillité. (Je sais; c'est bizarre de dire ça). La prétendue violence des jeux est donc quotidienne et ne se veut en aucun cas prosélyte.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Dark Inquisitor
Gars (fille) qui sait bien lire
Gars (fille) qui sait bien lire


Masculin
Nombre de messages : 167
Age : 41
Localisation : Oeil de la Terreur
Date d'inscription : 08/07/2006

MessageSujet: Re: L'affaire Rule of Rose : du nazisme ordinaire ?   Dim 3 Déc - 5:09

Voui... et puis sincèrement, à la Préhistoire c'était foutrement plus violent. Au Moyen-Age j'en parle même pas. Et dans tout cas, on a de temps en temps, le cas d'un mec qui pète un plomb à cause d'un jeu et qui se lâche. Et bien sûr, on oublie toujours la source du problème qui est que ceux qui passent à l'acte ont utilisé des armes... donc ils ont pu se procurer des armes, donc ils avaient un moyen de tuer en masse. Moi j'en reste à ce constat simple qui est qu'avec un boitier de jeu vidéo, un fondu n'ira pas bien loin dans son massacer alors qu'avec un fusil à pompe de chez WallMart, forcément... tout comme l'alcool fait beaucoup plus de dégats sans que ça ne soulève de tolé général, tout comme les voitures sont bien plus dangeureuses, etc. Je tourne en boucle sur mes arguments mais face à cela, les députés ne savent que détourner leurs réponses j'ai constaté.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Tryskel
Laid Ktoeur. C'est un truc chinois.
Laid Ktoeur. C'est un truc chinois.


Masculin
Nombre de messages : 1857
Age : 32
Localisation : Breizh !!!
Date d'inscription : 06/04/2006

Feuille de personnage
LEVEL: 1
HP:
100/100  (100/100)
Profession: Voleur

MessageSujet: Re: L'affaire Rule of Rose : du nazisme ordinaire ?   Dim 3 Déc - 15:06

Exemple flagrant, le gosse de 14 ans qui a tué son père parce qu'il voulait brûler sa PS2... Question : comment se faisait-il qu'un fusil chargé était à la portée d'un mineur ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: L'affaire Rule of Rose : du nazisme ordinaire ?   Aujourd'hui à 15:25

Revenir en haut Aller en bas
 
L'affaire Rule of Rose : du nazisme ordinaire ?
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 4Aller à la page : 1, 2, 3, 4  Suivant
 Sujets similaires
-
» de retour après petre aller chercher mes affaire Stan et rose
» Une affaire problématique - Rose
» Le futur d''Haiti selon l''homme d''affaire Mike Spinelli
» Haïti-Justice : L’affaire des 200 enfants empoisonnés bientô
» Interdiction de depart dans le cadre de l'affaire Socabank

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
RPG. Magazine :: LA VIE DU FORUM :: Débats... et des hauts (enfin, j'espère).-
Sauter vers: